Friday, 14 February 2014

Crise artistique / Artistic crisis

Depuis que j'ai recommencé à dessiner quelques minutes par jour, j'essaye de profiter au maximum de ce court moment pour être productif et trouver la façon de dessiner satisfaisante visuellement et sans douleurs. Mais il est crucial pour moi de ne pas retomber dans l'excès et les blessures en voulant plaire à tout le monde. Cet arrêt de travail forcé m'oblige à me remettre en question depuis presque deux ans maintenant, soit depuis la fin de la série Radisson. Car j'ai commencé à me blesser en terminant le dernier tome. Depuis, ça n'a qu'été qu'une dégringolade physique, blessure après blessure, repos forcé après repos forcé. Mais je ne voulais pas me reposer. Et il est vrai que j'ai cherché à plaire à tout le monde en faisant Radisson pour vendre beaucoup d'exemplaires, vivre de la BD, gagner des prix, aller en France, devenir riche et célèbre etc. Mais la réalité est que Radisson n'a pas plu à tout le monde et les ventes n'ont pas été satisfaisantes. Mon dessin a beaucoup été critiqué. En particulier le nez pointu de Radisson qui a déplu à pas mal de gens. Après cette série, j'ai dessiné comme un acharné pendant des mois pour essayer de changer de style afin d'avoir un meilleur dessin qui puisse plaire à plus de monde pour que cessent les critiques. Mais j'ai hypothéqué ma santé en me retrouvant avec des tendinites chroniques. Les médecins pensent que je ne guérirai jamais et qu'il faut que je travaille moins et que je fasse plus attention à mon corps. J'ai pensé arrêter la bande dessinée, mais je ne savais pas quoi faire d'autre. En ce moment je suis un peu perdu. J'ai un projet sur la table que j'essaye de terminer depuis deux ans, mais comme le temps passe sans pouvoir travailler, les idées vont et viennent et je m'enlise dans des recherches graphiques sans fin. Comment faire mon projet? En couleurs? En noir et blanc? Au crayon? À l'encre? À l'ordinateur? Je suis également obsédé par les ventes et un autre éventuel échec commercial, alors je cherche une façon de dessiner mon projet qui va plaire à tout le monde, mais c'est impossible. C'est la première fois que je parle de ces choses ici sur mon blogue, mais peut-être qu'en en parlant, je vais m'en libérer.

Since I started to draw again, a few minutes a day, I try to appreciate this moment by drawing as much as I can, trying to find a better way to draw without having pain. But I have to be careful to not fall again in the trap of always doing too much and to injure myself again. This makes me think a lot and I have to change mentally, 'cause I have no choice. Since I have finished Radisson almost two years ago, I have injured myself many times with tendinistis. But I didn't want to take a break, because I wanted to succeed. Radisson was canceled because it didn't sell well. Some people didn't like my style of drawing and I tried to change that, by drawing more and more. This is how I got injured and how I had to stop drawing for a very long time. I know it's impossible to please everybody, but this is what I wanted. And I wanted to be rich and famous. And now I always ask myself : «How can I draw my next book to be a bestseller?» This is never ending. 





5 comments:

  1. Impossible de plaire à tout le monde, impossible de prédire le succès commercial d'une BD. Commencer par faire ce qu'on aime et ce en quoi on croit, c'est déjà un bon début, non? Bon courage!.

    ReplyDelete
  2. Je renchéris sur mes confrère: lâche pas !
    Tu fais du beau travail!
    Michèle

    ReplyDelete
  3. lâche pas J-S. Pour ma part, j'ai un emploi régulier qui me permet de faire ce que je veux sur ma table à dessin car je n'ai pas la pression de vendre des livres et de vivre de mon art.

    ReplyDelete