Friday, 7 March 2014

Les leçons de la vie / Life lessons

L'autre jour je suis allé parler de mon travail dans une classe de l'université de Montréal et je me suis surpris moi-même de m'avoir vidé le coeur. On dirait que je n'avais pas réalisé à quel point les cinq ou six dernières années de ma vie avaient été un combat contre les éditeurs et le marché. Ça m'a épuisé et ce n'est peut-être par pour rien que je me suis fait des tendinites. À force de travailler à contre courant, à la longue, ça devient fatiguant. Aujourd'hui je vois ça plus comme une leçon de vie. Et la leçon est que ça ne vaut pas la peine de se mettre autant de pression et de détruire sa santé pour quoi que ce soit. Je n'ai pas dessiné depuis une semaine et mes douleurs ont presque complètement disparu. Mais elles reviennent quand je m'installe devant un ordinateur ou une table à dessin. Je vais quand même montrer les derniers dessins que j'ai faits ici, qui sont des tests de personnages au fusain et au crayon. J'essaye d'avoir un dessin plus libre et de l'assumer. Après, les critiques diront ce qu'ils voudront. Je ne veux plus me rendre malade pour les satisfaire ou pour satisfaire des éditeurs contraignants. De toute façon, personne n'a jamais été foutu de prédire un succès comme on me l'a répété maintes fois.

I went to the university of Montreal to talk about my art. I was surprised to realize that I had so much frustrations about what happened during the past six years. I am exhausted to fight against the publishers and the industry. I guess it's not for any reason that I got tendinistis. Today, I see that more as a life lesson. And the lesson is there's no point to destroy our own health for whatever reason. To satisfy critics, publishers and so on. Nobody can predict a success anyway. I didn't draw for one week now and my pain almost disappeared. So, here's some characters tests with charcoal. Trying to have a more «free» drawing style. 



1 comment:

  1. Je crois que tu t'en vas sur le bon sentier mon J.S.
    Ta ligne s'affirme sans se dénaturer et les petits fantômes que laisse ton travail au fusain, moi j'aime! j'ai 2 cases de dessinées sur la page 1 de mon projet... on lâche pas!

    ReplyDelete